visiteur(s)

Mes coups de gueule

La voix de la majorité silencieuse

Le faux problème Dieudonné - Actualité

de papebob - 7 février 2014 -
Mots-clefs: .

Comment la justice peut-elle faire taire Dieudonné sur ses discours antisémites ? Cela ne me semble pas très compliqué car quelqu’un qui est condamné à 7 reprises pour le même motif est en état de récidive avérée et sa peine peut être de prison au lieu d’une peine financière. Cela c’est le premier motif, le deuxième est que ne s’étant pas acquitté de ses peines financières, de ses amendes, il encourt de la prison ferme. Alors qu’attend la justice pour agir ? C’est là que l’on voit que quand la politique sans mêle, il y a deux poids et deux mesures, ce serai moi qui ne payerai pas 7 condamnations à des amendes, il y a longtemps que je serai en prison parce que je ne suis pas connu. Alors qu’attend la justice pour agir ? Pourquoi ne lui applique-t-on pas les règles de la multi-récidive ? Plutôt que d’occuper ainsi l’espace médiatique, ce qui évite de parler du chômage ou de la reprise qui n’arrive pas, si les médias nous parler de nos problèmes. Ou Dieudonné a des propos pénalement punissables ou ces propos ne sont pas pénalement punissables et c’est la justice qui doit lui interdire de prononcer de telles paroles dans des réunions. Pourquoi la justice ne l’attaque-t-il pas sur incitation à la haine raciale en réunion ? Elle pourrait ainsi lui interdire toute réunion et légalement. Si ce n’est pas fait comme cela, c’est parce que c’est une décision politique qui a d’autre utilité que celle afficher. Si la justice était saisie, c’est le silence médiatique tant que le jugement n’est pas rendu et c’est prendre le risque que la justice désavoue le plaignant, en l’occurrence l’état. Ecrit le 7/01.


    Désolé, les commentaires sont fermés pour cet article.