visiteur(s)

Mes coups de gueule

La voix de la majorité silencieuse

L’alphabétisation - Actualité

de papebob - 13 février 2014 -
Mots-clefs: .

Une étude d’un chercheur en sociologie du C.N.R.S. fait apparaitre que la meilleure méthode d’apprentissage de la lecture est l’Abécédaire que l’éducation nationale a jeté depuis 1970, puisque, à l’époque, tout l’enseignement était à jeter et plus particulièrement l’enseignement de base. Depuis toutes les études ont été faites par des enseignants qui visaient à conforter ce qu’ils pensaient. Comparer les différentes méthodes telle la syllabique, la totale, la semi-totale et l’abécédaire est fait pour la première fois et les résultats ne sont surprenants que pour les enseignants car, on a vu une chute énorme de savoir écrire et du savoir lire dès que l’on a changé de méthode. On voit des bacheliers et au-delà ne pas savoir écrire comme pouvait écrire un élève de cours moyen. Mais ce qu’il y a de plus intéressant, ce sont les résultats sociologiques qui comparent les suites de l’apprentissage de la lecture. Ceux qui ont appris l’abécédaire s’en sortent mieux que les autres car ils comprennent mieux ce qu’ils lisent plus tôt. C’est un formidable outil d’intégration et de réussite sociale, bien mieux que tous les systèmes mis en place à cet effet. C’est une grande gifle à tous ces inventeurs fous qui ont trouvé que l’on enseigné mal. Du coup, ils ont inventé des méthodes à créer des cancres au lieu de faire en sorte que l’école soit utile à construire des hommes et des femmes qui se sentent bien dans notre pays. Il a fallut quarante quatre ans pour s’en apercevoir. Il faudra combien d’année pour rectifier le tir ? Ecrit le 10/01.


    Désolé, les commentaires sont fermés pour cet article.