visiteur(s)

Mes coups de gueule

La voix de la majorité silencieuse

L’éducation et nos enfants - Actualité

de papebob - 1 mars 2014 -
Mots-clefs: .

La première des choses que l’on demande à l’enseignement est d’apprendre à nos enfants à lire, à écrire et à compter. Ils s’y prennent tellement bien que j’ai un petit-fils, qui a eu son bac c avec mention, qui est devenu gendarme et qui reprend des cours de grammaire pour pouvoir écrire correctement ses procès-verbaux. Ce qui me met en colère, c’est que leur devoir premier n’est plus rempli, qu’ils ne se posent pas de question sur ce sujet et qu’ils vont emmerder les enfants sur des égalités qu’ils ne peuvent voir. Car les enfants sont les premiers à constater les différences physiques comme la présence d’un sexe apparent chez le garçon et plus tard de seins chez les filles, sans parler de la différence de taille et de force. Cela c’est du concret et on va essayer de leur parler d’égalité, ils ne vont pas comprendre. Au lieu de parler des mêmes droits et mêmes devoir, ce qui serait plus compréhensible par la majorité des enfants. D’abords il faut qu’ils comprennent ce que veut dire le mot égalité car pour eux, il n’y a qu’un sens à ce mot c’est celui d’aucune différence dans tous les sens du terme et il ne peut croire qu’une femme = un homme, ou le contraire. C’est dire qu’une 2 cv = une Mercédès, pour eux c’est exactement cela alors qu’il suffit de dire que les femmes et les hommes ont les mêmes droits et les mêmes devoirs, ce qui est marqué dans la constitution et peut être appris lors de leçon de morale ou de citoyenneté, c’est plus à la mode. Je ne parlerai même pas des abus qui peuvent être fait par certain enseignants comme on l’a déjà vu avec des courants politiques. Ecrit le 31/01.


    Désolé, les commentaires sont fermés pour cet article.