visiteur(s)

Mes coups de gueule

La voix de la majorité silencieuse

La loi contre la promotion de l’homosexualité en Ouganda - Actualité

de papebob - 21 mars 2014 -
Mots-clefs: .

Cette loi, interne à l’Ouganda qui est évangéliste, n’est pas différentes des lois des états régis par l’Islam. Tout le monde crie au scandale alors que ce n’est qu’une conséquence du poids des religions sur la société. Personne n’en parle et discute des conséquences à cause des lobbys homosexuel qui polluent toute analyse de la situation. Pour moi, il ne peut y avoir de démocratie si la religion sort de la sphère privée pour être le chemin de la politique, car, tout ce qui est religieux, est imposé sans discussion possible. Ce sont des théocraties, camouflées en pseudo démocraties. Alors, plutôt de crier avec les loups, je préfère m’attaquer au vrai problème qui est la politique dirigée par une religion car si la position de l’Ouganda fait parler aujourd’hui, ces mêmes beaux parleurs oublient de parler des pays comme le Qatar ou l’Arabie Saoudite ou les homosexuels ne sont pas mieux traiter. Et on oublie que, il n’y a pas si longtemps, en France, on traitait l’homosexualité de maladie psychiatrique. Ce n’est pas parce que l’on a changé, il y a peu de temps, que l’on doit faire la morale au monde entier car l’homosexualité peut être une erreur de chromosomes, ce n’en ait pas pour autant une règle de fécondation. Si c’était une règle naturelle, il n’y aurait pas besoin d’un homme et d’une femme pour féconder et faire un enfant. Maintenant on vient me dire que ce n’est pas nécessaire, mais c’est faux car il faut un spermatozoïde fourni pas un homme et une ovule fournit par une femme. Le reste c’est du baratin. D’ailleurs, je me demande comment fait un homosexuel écologiste avec sa conscience car les théories de l’un ne peuvent qu’heurter les croyances de l’autre. Ecrit le 25/02.


    Désolé, les commentaires sont fermés pour cet article.