visiteur(s)

Mes coups de gueule

La voix de la majorité silencieuse

Les accusations de surfacturation - Actualité

de papebob - 24 mars 2014 -
Mots-clefs: .

Ces accusations de surfacturation sont, à mon avis, erronées parce qu’il ne s’agit d’argent public, mais d’argent privé puisque les comptes de campagne de Sarkozy n’ont donné lieu à aucun remboursement. Or dans le privé, un montant d’un contrat est de la responsabilité du client qui l’accepte et, à ma connaissance, les prix des prestations ne sont pas régulés et donc libre. Ce qu’aucun journaliste ne relève car c’est reconnaitre l’absence de buz et donc l’absence d’information. C’est le chien qui se mord la queue, si on dit la vérité, on n’a plus d’information et donc on risque le chômage. C’est un voyage en absurdie. Avant de crier au loup, ils pourraient vérifier si c’est de l’argent public ou pas. A partir du moment où cela n’a rien couté au contribuable, on ne peut pas parler d’argent public, donc c’est de l’argent privé. Si c’est de l’argent privé, c’est une affaire privée et c’est à celui qui aurait été lésé de porter plainte, donc à celui qui a signé le contrat. Je dis bien, c’est absurde. C’est un coup d’épée dans l’eau. Comme par hasard, cette histoire tombe juste avant les élections municipales comme le fait la gauche à chaque fois qu’elle est dans l’embarras. Ecrit le 27/02.


    Désolé, les commentaires sont fermés pour cet article.