visiteur(s)

Mes coups de gueule

La voix de la majorité silencieuse

Une mauvaise patronne - Actualité

de papebob - 12 avril 2014 -
Mots-clefs: .

Taubira, après avoir menti et pour se rattraper, accuse maintenant sa chef de cabinet de ne pas l’avoir informée, lamentable. Car, même si c’était vrai, pourquoi a-t-elle attendue plus d’une semaine pour le dire ? Cela sent mauvais et on peut se rendre compte qu’elle se défausse sur une subalterne pour éluder ses erreurs, ce qui est grave car si un chef ne soutient pas ses subalternes, elle ne doit pas les enfoncer pour se sortir d’un mauvais pas. J’ai été chef toute ma vie et j’ai toujours couvert mes subalternes même si je les ai punis à la hauteur de leur faute mais vis-à-vis de mes supérieurs ou de l’extérieur, leur fautes ont toujours été de ma faute. Cela s’appelle être un vrai chef. Or dans le cas de Taubira, soit elle le dit tout de suite si elle doit le dire, soit elle ne le dit jamais et elle assume son erreur de communication car elle n’avait aucun problème de dire qu’elle était au courant car cela n’a rien à voir avec agir. Il est normal que la garde des sceaux soit au courant des affaires sensibles, ainsi que le ministre de l’intérieur et le chef de l’état, le contraire serait anormal. Alors pourquoi nient-ils tous d’avoir été informé ? C’est louche. Ecrit le 18/03/.


    Désolé, les commentaires sont fermés pour cet article.