visiteur(s)

Mes coups de gueule

La voix de la majorité silencieuse

L’acte désespéré d’une mère - Actualité

de papebob - 12 mai 2014 -
Mots-clefs: .

Une mère, désespérée, a pris sa fille sous le bras et à rejoint le père de son enfant. Rien que de très normal, mais les parents sont déficients mentaux et la justice leur a retiré la garde de leur fille âgée de 4 mois. Est-ce à cause de leur déficience mentale que la justice leur a retiré la garde ? Je crois, mais il suffisait d’accompagner la mère car elle déjà élevé un autre enfant puisque leur fils a quinze ans. Est-ce que c’est parce que l’enfant doit recevoir des soins ? Cela a surement joué. Mais a-t-on le droit d’enlever un enfant à ses parents sous prétexte qu’ils sont déficients mentaux et que l’enfant est malade ? Je m’élève contre une telle mesure qui est d’une extrême gravité et qui ne démontre pas le manque de soin que les parents peuvent apporter à cet enfant. S’ils ne sont pas capables de prodiguer les soins nécessaires à l’enfant, il faut les aider et pas leur supprimer la garde. Là, on a déclenché l’alerte enlèvement comme si c’était un acte délictueux et on a arrêté les parents comme si ils avaient tués père et mère. La justice ne peut pas comprendre un tel acte d’amour car ce n’est pas inscrit dans le code pénal. Je ne voudrais pas rencontrer la juge qui a pris une telle décision dans le confort de sa petite vie de bourgeoise qui croit tout connaitre mais qui ne connait rien des difficultés de la vie. Ecrit le 19/04.


    Désolé, les commentaires sont fermés pour cet article.