visiteur(s)

Mes coups de gueule

La voix de la majorité silencieuse

La sécu tortionnaire - Actualité

de papebob - 16 décembre 2014 -
Mots-clefs: .

Pour la énième fois, je reçois en provenance de l’assurance maladie, un courrier qui me dit « qu’en cas de refus d’un médicament générique, je serai amené à faire l’avance des frais et à renvoyer une feuille de soins pour me faire rembourser ». Je leur ai déjà expliqué qu’ayant développé un œdème de Quick à la suite d’absorptions de générique de médicaments indispensables à ma survie, mon médecin traitant refuse de me redonner des génériques et indique sur mes ordonnances « non substituable ». Je n’ai donc pas à refuser ou à accepter des médicaments génériques puisqu’ils me sont interdits médicalement. Alors m’envoyer ce genre de missive, est du harcèlement inutile car je ne vais pas risquer ma vie pour que la sécu fasse des économies. C’est un acte d’euthanasie passive en m’incitant à prendre des médicaments qui risquent de me faire mourir étouffé par un gonflement de la gorge. Le directeur de la caisse de l’Hérault, qui a signé cette lettre ne se rends pas compte qu’en prescrivant contrairement à l’avis médical, il encourt des poursuites si je lui obéis. Comme quoi, les directeurs sont prêts à signer n’importe quoi quand leurs hiérarchies les obligent. Ecrit le 1/12.


    Désolé, les commentaires sont fermés pour cet article.