visiteur(s)

Mes coups de gueule

La voix de la majorité silencieuse

Le cessez-le-feu en Ukraine - Actualité

de papebob - 26 février 2015 -
Mots-clefs: .

Je n’ai pas tout compris car à la table des négociations, il y avait trois étrangers à ce conflit, l’Allemagne, la France et la Russie et un seul des antagonistes, l’Ukraine. A mon avis, il manquait les rebelles. Si les rebelles n’était pas invités, peut-on dire qu’ils étaient représentés par quelqu’un, au hasard, la Russie qu’il a négocié pour eux et si ils respectent le cessez-le-feu signé, cela veut dire qu’ils obéissent aux ordres de Moscou, ce qui expliquerait leur absence à la table des négociations. On verra si le cessez-le-feu tiendra, toujours est-il qu’il a eu, au moins, lieu, et ce n’était pas gagné d’avance. C’est un premier pas, mais il y en a beaucoup à faire pour que la paix soit rétablie. Espérons que ce soit le bon cessez-le-feu, sinon, je ne vois pas comment arrêter le processus qui amène à la guerre. Ecrit le 16/02.


    Désolé, les commentaires sont fermés pour cet article.