visiteur(s)

Mes coups de gueule

La voix de la majorité silencieuse

Un instituteur soupçonné de pédophilie déjà condamné. - Actualité

de papebob - 7 avril 2015 -
Mots-clefs: .

Un instituteur, directeur d’une école primaire, déjà condamné pour avoir détenu des images pédopornographiques dans une précédente affectation, réaffecté depuis septembre, est-ce possible ? Oui, nos chères têtes blondes ne sont pas à l’abri d’une dérive de la justice ainsi que d’un dérapage de l’administration. Cet homme a été condamné, en 2008, pour possession d’images pédopornographiques à six mois de prison avec sursis et obligation de soins et non assorti de l’interdiction d’exercer auprès des enfants. L’administration de l’Education Nationale, au lieu d’exercer le droit de précaution et d’affecter cet homme dans un travail l’éloignant des enfants, l’administration l’a affecté dans une classe ou les enfants sont les plus fragiles, en cours préparatoire et ce qui devait arriver arriva. Il a reconnu avoir violé neufs enfants, ce qui aurait pu être facilement évité. Les premiers faits sont suffisamment graves pour valoir six mois de prison, accompagné du sursis car c’est la première condamnation, comme si cela suffisait à enlever les pulsions de pédophilie et le passage à l’acte n’est qu’une affaire de temps. Je ne comprends pas que le principe de précaution ne s’applique pas aux plus faibles. Ecrit le 25/03.


    Désolé, les commentaires sont fermés pour cet article.