visiteur(s)

Mes coups de gueule

La voix de la majorité silencieuse

Les journalistes politiques et leurs problèmes - Actualité

de papebob - 25 mai 2015 -
Mots-clefs: .

Françoise Giroud, quand elle a milité et choisit le première journaliste politique, la voulut belle et attirante pour pousser les hommes politiques à se confier. Elle qui était plutôt féministe s’est conduit en mère maquerelle. Ensuite les rédactions suivant son exemple, ont toujours choisit la beauté avant le professionnalisme pour obtenir des confidences des politiques. Maintenant, ces mêmes journalistes politiques viennent se plaindre du comportement plutôt osé des politiques à leurs égards, ce que je réprouve par ailleurs, c’est simplement un juste retour des choses car personne n’a dit à ces politiques que dorénavant, les journalistes politiques ayant vieillies, elles ne voulaient plus se conduire comme avant et ne plus mettre leur beauté en avant. Alors, mesdames n’oubliez pas  ce que vous avez fait pour obtenir les confidences des politiques à l’époque ou vous étiez jeune et belle, vous avez joué avec le feu et maintenant vous vous plaignez que la température ait montée. Même si certains hommes se conduisent comme des goujats et ne sont pas excusables, vérifier si vous n’avez pas mis le feu avant de crier au scandale. Ecrit le 08/05.


    Désolé, les commentaires sont fermés pour cet article.