visiteur(s)

Mes coups de gueule

La voix de la majorité silencieuse

Photo 3 33 - Photo

de papebob - 13 décembre 2019 - 12 lecture(s)
 Imprimer cet article Imprimer cet article

Un pilote russe passe les commandes d’un avion à une passagère - Actualité

de papebob - 13 décembre 2019 - 16 lecture(s)
 Imprimer cet article Imprimer cet article

En août, un pilote russe a passé les commandes d’un avion de ligne à une passagère. C’est en tout cas ce que révèle une vidéo publiée sur Instagram. Une enquête a été ouverte. Une enquête a été ouverte ce jeudi en Russie après qu’un pilote a donné les commandes de son avion de ligne à une jeune passagère n’ayant aucune formation, au moment où l’appareil effectuait un vol régulier en Sibérie. Une vidéo diffusée sur Instagram montre une jeune femme en pull rose dans la cabine de pilotage, aux commandes en plein vol, et on entend la voix d’un homme lui donner des instructions. Elle s’accompagne du commentaire : « C’était très cool ! Merci ! ». L’information ayant été largement reprise dans les médias russes, le compte a finalement restreint l’accès public à la vidéo. Selon les enquêteurs, les faits remontent au 31 août, lorsque « l’un des membres de l’équipage a laissé entrer dans la cabine de pilotage une jeune femme qui n’avait pas l’autorisation d’effectuer des vols ». Il « lui a remis les commandes de l’avion ». Selon le Comité d’enquête de Iakoutie, une région sibérienne, l’avion, un Antonov-24, appartient à la compagnie locale IrAero et transportait des passagers à son bord au moment des faits. L’appareil reliait la capitale régionale de Iakoutsk à Sakkyryyr, dans le nord de la Iakoutie, selon un communiqué. La Russie, qui souffre d’une mauvaise réputation en matière de sécurité aérienne, a connu plusieurs accidents graves ces vingt dernières années, avec de lourds bilans humains. En mai, un violent atterrissage d’urgence et l’embrasement d’un Soukhoï Superjet 100 de la compagnie russe Aeroflot à Moscou avait fait 41 morts, les enquêteurs disant privilégier l’erreur de pilotage. En février 2018, 71 personnes avaient trouvé la mort dans le crash d’un biréacteur An-148 de la compagnie Saratov Airlines près de Moscou peu après son décollage. L’enquête a également pointé du doigt des erreurs de l’équipage. En 1994, l’un des pilotes d’un avion reliant Moscou à Hong Kong avait invité ses enfants dans la cabine avant de céder sa place à son fils. Le crash de l’avion avait fait 75 morts. Publié le 08/11.

Vanne du jour - Blague

de papebob - 13 décembre 2019 - 14 lecture(s)
 Imprimer cet article Imprimer cet article

Tu continues à parler, un jour tu ne diras pas de bêtise

Photo 3 32 - Photo

de papebob - 12 décembre 2019 - 24 lecture(s)
 Imprimer cet article Imprimer cet article

Deux désinfectants utilisés par les professionnels de santé contaminés par des bactéries - Actualité

de papebob - 12 décembre 2019 - 25 lecture(s)
 Imprimer cet article Imprimer cet article

Deux désinfectants professionnels, utilisés dans le milieu médical, font l’objet d’une procédure de rappels car ils contiennent des bactéries. Deux désinfectants, Surfa’safe premium et Opaster font l’objet d’un rappel par précaution, en raison de la présence de bactéries dans plusieurs lots de ces produits qui ne doivent plus être utilisés, a indiqué ce jeudi soir l’Agence du médicament ANSM. Les germes décelés dans ces produits pour professionnels sont naturellement présents dans l’environnement (dans l’eau notamment). Mais ils sont «  opportunistes », c’est-à-dire susceptibles de provoquer une infection chez des personnes immunodéprimées, explique l’ANSM. En revanche, « le risque d’infection pour la population générale est très faible ». Dans plusieurs lots de Surfa’safe premium et ses déclinaisons, la présence de bactéries Burkholderia cepacia a été mise en évidence ainsi que des Pseudomonas oryzihabitans dans des lots d’Opaster. Il est demandé de ne plus utiliser les désinfectants Surfa’safe premium et ses déclinaisons ainsi qu’Opaster (établissements de santé, cabinets médicaux, dentaires ou autres structures de santé et médico-sociales, hospitalisation à domicile et tout autre lieu d’utilisation). L’ANSM a demandé aux laboratoires Anios d’effectuer des tests microbiologiques sur les autres produits de leur gamme de désinfectants. Les premiers résultats des tests effectués sur une vingtaine de lots n’ont pas mis en évidence la présence de ces bactéries dans ces autres produits. Les tests se poursuivent sur les produits en stock. Néanmoins, « dans l’attente de la fin des investigations sur les autres produits Anios, l’agence recommande par précaution et dans la mesure du possible, de privilégier l’usage d’autres marques que ceux la gamme Anios pour les patients ayant un système immunitaire affaibli (sous chimio, greffés, atteints de mucoviscidose, en séjour prolongé en réanimation ou en néonatologie…) », indique à l’AFP Thierry Sirdey, directeur des dispositifs médicaux à l’ANSM. Surfa’safe premium est un désinfectant largement utilisé dans le milieu médical (hôpitaux, cabinets médicaux, etc …) pour la désinfection des surfaces et des dispositifs médicaux non invasifs (stéthoscope, tensiomètre…).Opaster, d’utilisation très limitée en France, est un désinfectant pour des dispositifs médicaux invasifs notamment du matériel chirurgical. L’origine de la contamination serait liée au réseau d’eau de l’usine. Les laboratoires Anios, qui procèdent à une désinfection des circuits d’eau, ont arrêté la production et la distribution de tous leurs produits. Le « redémarrage de l’usine ne pourra être envisagé qu’après vérification de la résolution du problème par l’ANSM ». Publié le 08/11.

Vanne du jour - Blague

de papebob - 12 décembre 2019 - 18 lecture(s)
 Imprimer cet article Imprimer cet article

Tu ne me comprends pas, tu es idiot

Photo 3 31 - Photo

de papebob - 11 décembre 2019 - 27 lecture(s)
 Imprimer cet article Imprimer cet article