visiteur(s)

Mes coups de gueule

La voix de la majorité silencieuse

Photo 1 17 - Photo

de papebob - 23 novembre 2020 -

Confinement : comment savoir si je suis à 1 km de chez moi - Actualité

de papebob - 23 novembre 2020 -

Voici quelques outils pour faire son footing ou sa balade sans risquer une amende de 135 euros. Annoncées par Emmanuel Macron, de nouvelles mesures destinées à lutter contre la propagation du Covid-19 sont entrées en vigueur ce vendredi 30 octobre. Des précisions avaient été apportées jeudi sur les modalités exactes d’application de reconfinement. Comme lors du confinement du printemps dernier, l’attestation dérogatoire sera à nouveau obligatoire pour sortir, sous peine de recevoir une amende de 135 euros, voire davantage en cas de récidive. Les déplacements ne sont autorisés que pour un certain nombre de motifs précis (travail, achat de produits de première nécessité, soins…) mais il est aussi possible de sortir prendre l’air, dans le cadre suivant:    “Déplacements brefs, dans la limite d’une heure quotidienne et dans un rayon maximal d’un kilomètre autour du domicile, liés soit à l’activité physique individuelle des personnes, à l’exclusion de toute pratique sportive collective et de toute proximité avec d’autres personnes, soit à la promenade avec les seules personnes regroupées dans un même domicile, soit aux besoins des animaux de compagnie” Oui, mais comment savoir si l’on se trouve bien en permanence dans un rayon d’un kilomètre maximum autour de chez soi ? Pour calculer cela, plusieurs outils numériques existent, comme le site proposé par l’Institut national de l’information géographique (IGN). Il met à disposition un outil de mesure sur son outil carte, où l’on peut tracer des distances à la souris comme ci-dessous. Publié le 31/10.

Vanne du jour - Blague

de papebob - 23 novembre 2020 -

Tu es en train de muer à ton âge

Photo 1 16 - Photo

de papebob - 22 novembre 2020 -

Mes pensées machistes - Mes pensées

de papebob - 22 novembre 2020 -

Confinement,

Dé confinement

Re confinement,

Tout le monde ment Pour nous laisser dedans

- Photo

de papebob - 22 novembre 2020 -

Les 12 coups : un ancien candidat condamné à de la prison ferme - Actualité

de papebob - 21 novembre 2020 -

Après le scandale Christian Quesada, c’est un autre candidat des 12 coups de midi qui ternit l’image de l’émission. Passé par le jeu de Jean-Luc Reichmann en 2017, Anthony Lolli a depuis été condamné à plusieurs peines de prison ferme pour incendie criminel et vol. Bien loin de l’image joyeuse et bon enfant des 12 coups de midi, certains candidats du jeu de Jean-Luc Reichmann cachent une personnalité complexe. Si on pense immédiatement à Christian Quesada, condamné en avril 2020 à trois ans de prison ferme pour corruption de mineur et détention et diffusion d’images pédopornographiques, il n’est pas le seul à purger actuellement une peine de prison. En 2017, Anthony Lolli avait réalisé l’un de ses rêves, participer à l’émission de Jean-Luc Reichmann, dont il ne ratait aucun épisode. S’il suit encore Les 12 coups de midi, c’est désormais depuis sa cellule au centre pénitentiaire de Bourg-en-Bresse. À 27 ans, le Lédonien a un lourd casier judiciaire. En mars 2019, Anthony Lolli avait été condamné à quatre ans de prison ferme pour l’incendie criminel du Grand café du théâtre de Lons-le-Saunier. Les faits pour cette première affaire remontent au 14 juillet 2015, alors qu’il était employé comme serveur par l’établissement. Une longue enquête avait permis de faire le lien entre le feu qui avait ravagé le café et le jeune homme âgé à l’époque de 22 ans. Ce dernier avait été reconnu coupable après avoir changé plusieurs fois son témoignage, alors que l’expertise psychiatrique montrait une personnalité complexe et « une fascination pour le feu ». Deux ans après l’incendie du Grand café du théâtre – et deux ans avant sa condamnation -, c’est pourtant bien en tant qu’homme libre qu’Anthony Lolli a pu participer aux 12 coups de midi. « J’adore cette émission, je ne la loupe jamais ; principalement pour me cultiver, mais aussi pour passer un bon moment », indiquait-il à l’époque à La Voix du Jura, alors qu’il travaillait dans une pizzeria. À l’époque, il espérait détrôner le maître de midi en place et se faire un peu d’argent – « minimum 5 000 euros » -, et d’ajouter : « Et si j’en retire une petite célébrité, tant mieux ». Depuis, cette « petite célébrité » est bien arrivée, mais pas comme il l’entendait. Anthony Lolli encore condamné pour vol. Mardi 27 octobre, c’est depuis le centre pénitentiaire de Bourg-en-Bresse qu’Anthony Lolli a été jugé en visioconférence comme le rapporte Le Progrès. Il était cette fois devant le tribunal pour un vol de coordonnées de carte bleue. Les faits remontent à octobre 2018, alors qu’il occupait un poste d’intérimaire au 10-55, un espace de loisirs de Lons-le-Saunier. L’ancien candidat des 12 coups de midi avait récupéré les coordonnées bancaires de l’un de ses collègues : « J’ai noté les coordonnées pour pouvoir m’aider financièrement », a-t-il expliqué d’un ton assuré lors de l’audience. Alors qu’il avait « des problèmes financiers à ce moment-là », Anthony Lolli avait trouvé là une manière de se « renflouer » et de payer un abonnement Free ainsi que du matériel informatique, qu’il a ensuite « revendu pour payer son loyer ». La « personnalité particulièrement complexe » et « un casier judiciaire relativement étoffé » a incité le tribunal à condamner le prévenu à six mois d’emprisonnement ferme supplémentaires. Anthony Lolli devrait sortir de prison en 2022. Publié le 31/10.