visiteur(s)

Mes coups de gueule

La voix de la majorité silencieuse

Photo 2 281 - Photo

de papebob - 18 août 2019 - 10 lecture(s)
 Imprimer cet article Imprimer cet article

Mes pensées machistes - Mes pensées

de papebob - 18 août 2019 - 11 lecture(s)
 Imprimer cet article Imprimer cet article

Entre piscine

Et climatisé

Ce qui m’anime,

C’est d’être aimé

Merci

Ma Julie

Vanne du jour - Blague

de papebob - 18 août 2019 - 9 lecture(s)
 Imprimer cet article Imprimer cet article

Tu es ordinaire alors que ta femme est extra

Photo 2 280 - Photo

de papebob - 17 août 2019 - 17 lecture(s)
 Imprimer cet article Imprimer cet article

TF1 lâche onze personnalités en pleine jungle africaine - Actualité

de papebob - 17 août 2019 - 16 lecture(s)
 Imprimer cet article Imprimer cet article

Treize ans après la première saison, TF1 relance la téléréalité Je suis une célébrité, sortez-moi de là!. Pour l’occasion, la Une refait appel à Christophe Dechavanne, qui l’avait animée avec Jean-Pierre Foucault et l’associe cette fois à Laurence Boccolini, avec qui il a surveillé onze célébrités soumises à dure épreuve en Afrique du Sud. On prend les mêmes et on recommence! Enfin, presque… Si le concept de Je suis une célébrité, sortez-moi de là  reste le même- des célébrités tentent de gagner un maximum d’argent pour l’association qu’elles représentent alors qu’elles vivent dans des conditions spartiates-, TF1 a voulu que le format soit plus «good tv», plus «bienveillant» pour son retour à l’antenne. Exit conflits, stratégies, ego surdimensionnés, costumes à paillettes… Christophe Dechavanne, qui rempile, endosse un costume du plus bel effet. Quant à Laurence Boccolini, elle a sorti ses plus beaux atours pour l’occasion. Aux commandes de ce divertissement, le couple s’entend à merveille. Et ça se voit. Côté décors, la production a vu les choses en grands: l’Afrique du Sud, où onze personnalités se sont retrouvées dans un campement au confort plus que spartiate, en pleine jungle, au sud du parc Kruger. Parmi elles, Frédérick Bousquet. «J’ai accepté de participer à cette émission pour mon association [Graines de joie, ndlr]. J’avais espoir de remporter le maximum d’argent, explique le nageur. J’avais aussi envie de sortir de mon confort. Je dois dire que j’ai été servi! Je n’ai pas vraiment l’habitude de faire du camping (rires). J’ai aussi connu la peur: j’ai des phobies et le vertige. Certaines épreuves n’étaient pas évidentes. Toutefois, je garde de cette expérience un très bon souvenir, même si je ne suis pas prêt à retenter l’aventure. Elle est belle parce qu’elle est unique.» Cette expérience, il l’a partagée avec Capucine Anav, Brahim Asloum, Giovanni Bonamy, Julien Lepers, Frédéric Longbois, Nilusi, Candice Pascal, Alexandra Rosenfeld, Sloane et Gérard Vives. «J’étais proche de Brahim, que je connais bien, de Sloane, qui est une personne extraordinaire, bienveillante, et de Giovanni, un vrai battant, confie-t-il. Quant à Julien Lepers, j’étais impressionné de côtoyer un monument de la télé.» Les onze célébrités ont dû tester leur courage, repousser leurs limites aussi bien physiques que mentales pour engranger un maximum de gain. L’épreuve des étoiles leur permet d’améliorer leurs conditions de vie sur le camp; celle du coffre, de gagner de l’argent pour les associations. Reste l’éliminatoire, qui invite l’une d’entre elles à quitter l’aventure. Publié le 09.07.

Photo 2 279 - Photo

de papebob - 16 août 2019 - 28 lecture(s)
 Imprimer cet article Imprimer cet article

Béziers : enlevée par son père et son frère pour l’éloigner de la femme qu’elle aime - Actualité

de papebob - 16 août 2019 - 22 lecture(s)
 Imprimer cet article Imprimer cet article

Une jeune femme a été enlevée et séquestrée par son père et son frère qui ne supportaient pas l’idée qu’elle puisse être homosexuelle. Durant le week-end des samedi 6 et dimanche 7 juillet, à Béziers, une jeune femme a été enlevée et séquestrée par son père et son frère qui ne voulait pas entendre parler de la relation amoureuse que leur fille et sœur pouvait avoir avec une autre femme. Ils ont donc décidé de l’éloigner de la femme qui « détournait » leur enfant. Sur la route, à l’occasion d’un barrage routier tenu par les gendarmes, la victime a eu l’opportunité de fuir et s’est échappée par la fenêtre du véhicule qui la conduisait loin de Béziers. Elle s’est réfugiée auprès des militaires et a raconté son histoire. Le père a été interpellé et confié aux policiers du commissariat de Béziers où il a été placé en garde à vue. Une enquête a été ouverte. Publié le 09.07.